• Certificat Complémentaire Direction d'Accueil Collectif de Mineurs : les inscriptions sont ouvertes pour la session 2022 !!
Plantons des arbres !
Plantons des arbres !

Mettez la main  la pâte ! Retrouvez le CPIE et les étudiants du lycée agricole de Montmorot :

LE 22 JANVIER 2020 A BEAUVERNOIS

Chantier participatif, ouvert à tous – Nous avons besoin de vous !

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question ! Téléphonez à Elodie, notre animatrice Natura 2000, au 03 84 85 18 04

 

En savoir plus sur les haies

Structuration du paysage, protection des parcelles agricoles, refuge pour la biodiversité, apport de bois de chauffe, source de baies et autres plantes comestibles… Les haies sont d’une importance capitale à bien des égards ! Mais elles ont énormément souffert ces dernières années et des kilomètres de haies ont disparu de nos paysages.

La haie ont tout d’abord un rôle de garde-manger pour les espèces qui y habitent, ou sont de passage. En début d’hiver, les conditions climatiques deviennent plus rudes et les oiseaux notamment trouvent moins de ressources pour se nourrir. Heureusement, les haies champêtres sont là ! Certaines baies arrivent pile à maturité en novembre ou début décembre, pour accompagner le passage à la saison froide (l’églantier, le sureau ou le sorbier par exemple) ! Une haie diversifiée permet aussi aux abeilles d’avoir une alimentation variée tout au long de la saison.

Les haies ont également un rôle physique : elles façonnent le paysage, limitent l’impact du vent sur une parcelle et les changements brutaux de températures. En effet, une haie bien agencée peut protéger efficacement une surface, diminuer l’assèchement en été… et le coup de froid en hiver ! Les haies jouent aussi leur rôle en cas de ruissellement et d’érosion des sols dû aux fortes pluies, en formant une barrière naturelle.

Elles servent de zone refuge, de lieu de passage, d’habitat permanent, d’habitat de nidification, ou encore de site de reproduction.  A l’intérieur de ces haies, on peut retrouver toute sorte de petits mammifères, des oiseaux, des reptiles ou amphibiens mais également de nombreux insectes rampants ou volants ! Avec le temps, les arbres des haies se creusent et forment des cavités où les oiseaux cavernicoles ou les chauves-souris par exemple pourront se réfugier. N’oublions pas non plus toute la faune du sol, qui va dégrader les résidus des haies (feuilles mortes, petites branches) pour les incorporer dans le sol.

Les espèces terrestres abritées par les haies sont importantes notamment dans la protection naturelle des parcelles à proximité des haies : les oiseaux ou les chauves-souris chassent les insectes ravageurs, les belettes ou renards chassent eux les micromammifères ravageurs, ou encore les insectes auxiliaires des haies vont pouvoir polliniser les parcelles attenantes.

Avantages pour l’Homme : on peut nous aussi se servir des haies pour se nourrir (faire des confitures, des beignets de fleurs, des sirops), pour se soigner (épine-vinette contre le diabète et l’hypertension, mûres sauvages pour la gorge par exemple), ou récupérer le bois mort ou bois de taille pour se chauffer.

On oublie trop souvent l’intérêt primaire de ces habitats. Leur fonctionnalité écologique permettrait de limiter les investissements (argent, temps, produits), pour lutter contre les événements climatiques ou encore les ravageurs, ce qui à notre époque n’est pas négligeable. Replanter des haies induirait également une protection des espèces en danger, notamment des oiseaux, en leur redonnant un habitat naturel aujourd’hui amoindri ainsi que des ressources de nourriture diversifiées. Plus la haie est variée et dense, et plus elle offre d’avantages, puisque chaque espèce y trouvera son compte !