Des coins nature dans nos villages
Des coins nature dans nos villages

Depuis 2017, le CPIE accompagne plusieurs communes dans la création de « coins nature », des lieux favorables à la biodiversité ordinaire, mais aussi générateurs de liens, de rencontres, d’activités. Un moyen pour les communes de dynamiser la vie de leur village, et pour les citoyens de se réapproprier les espaces et de réaliser un projet collectif. Le CPIE les y accompagne, en proposant une méthodologie de projet et en aidant à mobilisation des habitants et autres acteurs du village.

 

A Montain

Depuis fin 2019, un groupe dynamique et très productif s’est mis en route pour aménager le secteur de l’église.

Leurs réalisations : Une cabane en saule tressé, une haie de petits fruits, une haie sauvage, des espaces refuge, une haie fruitière, un refuge à hérisson.

Les acteurs impliqués : des conseillers municipaux, des habitants, l’école (2 enseignantes impliquées), le Foyer rural, la Fruitière à Idées.

A Sellières

Suite à une première dynamique citoyenne initiée en 2017, le Coin nature a repris des couleurs et fait le plein de projets. Un groupe d’une dizaine de personnes, pleines d’idées et d’énergie, œuvre particulièrement depuis 2020. Leurs réalisations ont vu le jour de façon disséminée dans le village, mais l’essentiel se trouve dans le secteur parc-église-école.

Leurs réalisations : 18 nichoirs (à mésanges, rouges-queues, grimpereau…) un peu partout dans le village ; une prairie fleurie ; des tables de pique-nique ; un salon de jardin en palettes ; des arbres fruitiers ; une mare ; une zone refuge non fauchée.

Les acteurs impliqués : des conseillers municipaux, des habitants, l’école (5 enseignants impliqués en 2020), le comité des fêtes, la médiathèque.

A Commenailles

Initiée courant 2019, la démarche de Coin nature rassemble une douzaine de personnes du village. Leur projet, ambitieux, s’est porté sur une portion de cours d’eau situé près de l’étang communal. Leur première action a consisté en une intervention sur ce cours d’eau, avec curage et reprofilage des berges, nécessitant le montage d’un dossier auprès de la DDT et de la police de l’eau, et l’intervention d’une entreprise de terrassement. 

Leurs réalisations : reprofilage des berges et curage du cours d’eau sur 70 mètres ; nichoirs (à mésanges, rouges-queues, grimpereau…) un peu partout dans le village ; une prairie fleurie ; des tables de pique-nique ; un salon de jardin en palettes ; des arbres fruitiers ; une mare ; une zone refuge non fauchée.

Les acteurs impliqués : des conseillers municipaux, les habitants, l’école, le FabLab Made In Iki, l’association de pêche, l’ITEP de Revigny.