• Certificat Complémentaire Direction d'Accueil Collectif de Mineurs : les inscriptions sont ouvertes pour la session 2022 !!
Écrasement d’amphibiens : vigilance !
Écrasement d’amphibiens : vigilance !

Si vous voyez quelque chose de jaunâtre, verdâtre ou marronâtre sauter devant votre voiture sur une route forestière… Attention ! Ce n’est peut-être pas une feuille morte !

Avec les pluies d’automne, les amphibiens sont de sortie… La majorité des amphibiens passent une bonne partie de leur cycle hors de l’eau, en forêt notamment. Quand arrive le froid, ils cherchent un lieu agréable pour entamer leur hibernation (surtout les grenouilles rousses à cette période). Et, tout comme en fin d’hiver, une température fraiche mais supérieure à 5°C, un taux d’humidité élevé additionné à un ciel couvert, vont faciliter leur voyage. Les migrations se font surtout en début de soirée, c’est le moment où il faut être le plus vigilant lorsque vous circulez proche de leur lieu de vie. En effet, entre le comblement des mares, l’urbanisation du territoire, c’est surtout le trafic routier qui est le plus dangereux pour ces espèces menacées ! 

La solution pour limiter le massacre ?

  • Par temps brumeux ou pluvieux, roulez un peu plus doucement lorsque vous arrivez à proximité d’une forêt ou d’un point d’eau (mare, étangs…). Déjà, vous pourrez peut-être éviter quelques grenouilles, mais en plus vous aurez un peu plus le temps de les observer !
  • Évitez de les faire traverser en les prenant dans vos mains. Les amphibiens sont menacés par plusieurs pathogènes, qui peuvent se transmettre d’un individu à un autre par le biais de vos mains si vous ne prenez pas les précautions nécessaires. De plus, il est nécessaire d’avoir une autorisation préfectorale de capture pour les manipuler, puisqu’ils sont protégés par la loi.

► Si vous recensez des secteurs avec beaucoup d’écrasement routier, n’hésitez pas à nous en faire part via l’adresse mail : natura2000@cpie-bresse-jura.org

► Si vous habitez dans l’ancienne Bourgogne, il existe aussi un formulaire (lien direct en cliquant ICI) vous permettant d’indiquer si vous avez observé des amphibiens écrasés, et ainsi appuyer la mise en place d’un dispositif à cet endroit, via SOS Amphibien Bourgogne.  Pour la partie Franche-Comté, vous pouvez également réaliser le recensement de vos observations (individus vivants ou écrasés) via l’outil Obsnatu la base de la LPO.

 

Quelles espèces vivent chez nous ? Sont-elles menacées ? Quelles actions sont mises en place pour les protéger ? En savoir plus sur les amphibiens avec la revue L’Azuré, spécial amphibiens, à retrouver ICI !