Balades « Plantes sauvages des rues »

Le CPIE organise régulièrement des animations dans les communes du territoire pour (re)découvrir les plantes qui poussent spontanément sur nos trottoirs, sur les murs et entre les pavés. Anecdotes, légendes, vertus médicinales et autres usages insoupçonnés : pendant une heure environ, partons en balade !

A vos agendas !

  • Bientôt une balade prévue à Salins-les-Bains ! Tenez-vous informés sur cette page ou en suivant notre page facebook !

Animations passées :

  • A Vincent-Froideville le mercredi 12 septembre – RDV devant la mairie à 18h
  • A Commenailles le 27 juin – RDV devant la mairie à 18h30
  • A Chilly-le-Vignoble le 15 juin – RDV derrière la mairie à 18h00 – Apéritif « nature » offert par la mairie
  • A Briod le 8 juin – RDV devant la mairie à 18h30 – Pot de l’amitié offert par la mairie
  • A Revigny le 1er juin – RDV devant la mairie à 18h00
  • A Amange le mercredi 23 mai – RDV devant la mairie à 18h30
  • A Saint-Germain-du-Bois le samedi 5 mai – RDV devant la mairie à 10h00 – Pot de l’amitié offert

En parallèle de ces animations seront installées dans les communes une exposition de rue, présentant des photos de plantes communément rencontrées en ville. N’hésitez pas à vous balader pour les découvrir !

 

En savoir plus

Parfois discrètes, passant inaperçues, parfois trop visibles et considérées comme indésirables, ces plantes belles et rebelles ont pourtant mille histoires à nous raconter ! De la Chélidoine qui soigne les verrues aux légendes associées aux fougères, en passant par l’incroyable stratégie de dissémination du pissenlit, les plantes spontanées des rues sont extraordinaires à plus d’un titre. Retrouvez ci-contre en téléchargement :

  • Le dépliant « Plantes sauvages des rues »
  • Le poster « Belles et rebelles en Franche-Comté » : il suffit de passer au CPIE ou de venir à une animation pour le récupérer !

 

 

 

 

 

Ressources utiles :

  • Site internet « La cabane de tellus », le site qui va vous faire aimer les « mauvaises-herbes » !
  • Programme national de sciences participatives du Muséum d’Histoire Naturelle Sauvages de ma rue 
  • Ouvrage « Sauvages de ma rue. Guide des plantes sauvages des villes de France » – 2012

 

Mieux accepter les herbes sauvages, c’est bon pour notre santé !

Longtemps, les « mauvaises herbes » ont été traquées et traitées avec des produits chimiques, dits « phytosanitaires » (herbicides). Parce que ces produits sont dangereux pour la santé humaine, mais aussi pour l’environnement, depuis le 1er janvier 2017, la loi interdit aux communes d’utiliser la plupart des herbicides et autres produits chimiques de synthèse. Cette interdiction concernera également les particuliers dès 2019. Il faut donc trouver des alternatives, mais aussi et surtout, changer de regard sur ces plantes sauvages spontanées !

 


Cette action existe grâce au soutien de l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse, des communes concernées, de la Fondation Nature et Découvertes et de la Fondation Léa Nature (1% for the plante).