• Plus qu'un petit mois pour envoyez vos plus jolies photos pour le concours amateurs « Etangs de la Bresse jurassienne » !

Actions Natura 2000

 

La Jussie, une espèce exotique très envahissante…

 

 

1 / Qui est t’elle ?

Le réchauffement climatique a des répercussions jusque dans les rivières françaises. Ainsi, on constate la prolifération de plantes invasives. Elles perturbent l’écosystème et, pour l’instant, il n’existe aucun moyen pérenne de les éradiquer.

La Jussie ou Ludwigia, est une plante aquatique, provenant d’Amérique du Sud ou du sud des États-Unis, qui fut introduite en France entre 1820 et 1830 pour décorer des bassins d’agréments et des aquariums. Dispersée dans les cours d’eau, elle s’est multipliée à l’infini. 

Depuis quelques décennies, elle est devenue un redoutable envahisseur des milieux naturels humides et aquatiques calmes.  Sa reproduction par bouturage la rend redoutable : le plus petit brin de plante peut reformer un individu entier…

Cette plante se développe très rapidement sur un sol humide ou directement dans l’eau. Elle peut doubler sa masse toutes les 2 semaines si les conditions sont bonnes et forme des herbiers très denses, inextricables, qui éliminent les autres plantes, servant pourtant d’abri à la faune et alimentant de base des poissons.

Les conséquences du développement intempestif de la Jussie :

  • l’écoulement de l’eau est ralenti ;
  • les sédiments viennent combler les fonds ;
  • elle n’a pas de prédateurs ou de parasites qui limitent sa croissance ;
  • la navigation, l’irrigation, la pêche, etc. sont perturbées ;
  • lorsque cette masse de végétaux se décompose apparaît un déficit en oxygène sévère ;
  • l’envasement ferme le milieu ;
  • le milieu aquatique perd sa diversité ;

elle entraîne donc un gros déséquilibre de l’écosystème.

 

Le pouvoir invasif de la jussie est d’autant plus redoutable qu’il est très difficile de l’éliminer et cela pour plusieurs raisons :

  • ses racines peuvent s’enfoncer jusqu’à 3 mètres dans le sol ;
  • il suffit d’une petite partie de rhizome pour que la plante survive ;
  • la plante se multiplie facilement par bouturage naturel ;
  • les animaux herbivores dédaignent cette plante ;

les essais de désherbage chimique ne sont pas concluants.

 

Plus d’informations sur site du centre de ressources des espèces envahissantes.

 

2 / Le contrat Natura 2000 ?

Au cours de l’été 2019, une importante station de Jussie à grandes fleurs a été découverte sur l’étang du Meix entre les communes de Neublans-Abergement (39) et Mouthier-en-Bresse (71).

Cet étang de 20 ha, se trouve à la jonction des sites Natura 2000 de la « Bresse jurassienne », dont l’animation a été confiée par la Bresse Haute Seille communauté de communes au CPIE Bresse du Jura, et de la « Basse vallée du Doubs et étangs associés » dont l’animation est assurée par l’EPTB Saône et Doubs.

Avec le propriétaire de l’étang et après dialogue avec les différents partenaires techniques (Conservatoire botanique national de Franche-Comté et Bassin Parisien), financiers (Services de l’État…) et les élus concernés, il a été décidé de déposer un contrat Natura 2000 pour lutter contre cette plante exotique envahissante extrêmement nuisible pour la biodiversité. L’objectif principal in fine est bien entendu l’éradication de cette plante mais il s’agit également d’éviter tout risque de propagation à l’extérieur du site.

Ce contrat de 5 ans d’intérêt général est porté par les 2 structures animatrices par conventionnement avec le propriétaire et est financé à 100% par l’État et l’Europe.

Après un marché de consultation, c’est l’entreprise FOUGERE, spécialisée dans l’arrachage manuel de cette plante qui intervient depuis l’été 2021 sur le site. Un partenariat a été passé avec un exploitant du secteur qui récupère les résidus arrachés pour les épandre, après séchage, sur ses terrains, hors zone humide.

Les travaux sont prévus sur 5 ans avec une veille active à l’issue de l’opération et une importante sensibilisation des riverains.

   

 

Retour en image